Julia de Funès : “Le bonheur au travail est une hypocrisie managériale”

Dans leur dernier livre, « La comédie (in)humaine », Julia de Funès, philosophe et diplômée en RH, et Nicolas Bouzou, économiste et essayiste, s’intéressent aux maux des entreprises actuelles et du management. Selon eux, le monde de l’entreprise est devenu le « lieu de l’absurde », avec ses réunions interminables, ses séminaires sportifs et ses process à n’en plus finir.

La création des « Chief Hapiness Officers » (responsables du bonheur), ainsi que l’arrivée dans les organisations de la méditation, des babyfoots et des méthodes agiles qui font appel au jeu et au ludique achèvent, estiment-ils, « d’arnaquer » les collaborateurs, en les « obligeant » à être « heureux » – pas forcément au bénéfice de leur bien-être réel…

Pour la philosophe et l’économiste, il est urgent de dépasser cette « infantilisation » des salariés, et de leur donner les moyens de s’exprimer librement, ainsi que de redonner du sens à leur travail.

Propos recueillis par Fabien Soyez et Quentin Donval pour CDI Médias.

Idées Management Vidéo

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.