Neurones miroirs : let’s dance

Les neurones miroirs sont une catégorie de neurones du cerveau qui présentent une activité aussi bien lorsqu’un individu exécute une action que lorsqu’il observe un autre individu (en particulier de son espèce) exécuter la même action, ou même lorsqu’il imagine une telle action, d’où le terme miroir. Ils sont connus pour être à l’origine du bâillement. Il existe également des neurones échos.

En neurosciences cognitives, les neurones miroirs joueraient un rôle dans la cognition sociale, notamment dans l’apprentissage par imitation, mais aussi dans les processus affectifs, tels que l’empathie. Le professeur Ramachandran, une autorité dans le domaine, les appelle neurones empathiques.

Les neurones miroirs sont considérés comme une découverte majeure en neurosciences. Si, pour certains chercheurs, ils constituent un élément central de la cognition sociale (depuis le langage jusqu’à l’art, en passant par les émotions et la compréhension d’autrui), pour d’autres, ces conclusions restent très hypothétiques quant au rôle de ces neurones dans ces processus psychologiques. Le rôle de ces neurones pour la cognition sociale humaine aurait ainsi été largement surévalué.

Illustration :

Aux débuts, Matt dansait seul et mal, maintenant, la viralité aidant, ses chorégraphies sont beaucoup plus élaborées et ses prestations sont devenues des mouvements de foule.

La danse a un double rôle. Au niveau individuel, elle est une publicité sur ses propres capacités reproductives et les chercheurs ont pu déterminer quels sont les mouvements les plus efficaces pour séduire (exemple : Neave et al., 2010). La danse collective permet elle de renforcer la cohésion du groupe (avant une bataille, par exemple) par la synchronisation des mouvements et donc des décharges neuronales.

Les vidéos de Matt, montrant des gens de toutes origines faisant en groupes la même danse, provoquent une impression de cohésion globale, transcendant le groupe, et elles sont très souvent perçues comme “des messages authentiques de paix”…

Youtube: Where the Hell is Matt? 2012 (4’53”)

Source : Wikipedia et Neuromonaco